Le Thé en France

Au XVII siècle

La consommation de thé en France remonte au XVII siècle ; sous le règne de Louis XIII, il arrive en même temps que d’autres produits coloniaux de luxe comme le chocolat et le café. Il gagne en popularité grâce à l’arrivée à la cour de Mazarin, qui soigne ses douleurs et sa goutte avec ce breuvage, lui octroyant des vertus médicinales. Ce breuvage est bien sûr réservé à la cour et aux aristocrates. A cette époque, le thé n’est pas seulement une plante que l’on boit, il est aussi utilisé comme plante à fumer, en herbe à salade ou en onguent. Et c’est à la cour de France que nait l’usage de compléter le thé avec du lait, versé froid au fond de la tasse, il évite à la précieuse porcelaine le choc thermique du versement du thé chaud.

Compagnie des Indes Orientales

C’est en 1664 que Colbert fonde, à la demande du Roi Soleil Louis XIV, la Compagnie Française des Indes Orientales afin de « naviguer et négocier depuis le Cap de Bonne Espérance presque dans toutes les Indes et mers Orientales ». Le monopole de ce négoce lui est accordé pour cinquante ans, afin de contrer les compagnies maritimes anglaises et hollandaises.

Le siège de la compagnie s’installe à l’Orient (qui finira par s’écrire Lorient) dans le Morbihan. On peut toujours s’y promener sur les « Quais des Indes », d’où les navires partaient et revenaient chargés d’épices, thés, soies et cotonnades….

logo Compagnie des Indes Orientales

Produits dérivés

Le thé rapporté en France reste un produit de luxe, considéré comme une boisson médicinale. Et l’engouement qu’il suscite va favoriser la création de magnifiques services à thé, théières, tasses et autre sucriers par les manufactures royales de Sèvres et de Vincennes.

L’intérêt des français pour cette boisson croit tout au long du XVIII siècle, d’autant que les eaux sont saumâtres et malsaines, et qu’afin de se protéger des épidémies notamment du choléra, on fait bouillir l’eau, le thé permettant d’en améliorer le goût. Mais dans les classes populaires il est largement concurrencé par le café.

La France souhaite développer sa production de thé dans ses colonies, en particulier en Indochine, afin de répondre aux besoins de ses consommateurs : ceux d’Indochine qui importent leur thé de Chine, ceux d’Afrique du Nord qui achètent du thé vert anglais et ceux de la Métropole qui consomment du thé noir britannique.

Porcelaine de Sèvres

Exposition Universelle Paris 1900

C’est l’exposition universelle de 1900 qui va permettre à la population française de découvrir le thé de Ceylan, porté par une image exotique et de qualité. Dès le milieu du XIX siècle apparaissent les premiers comptoirs, Mariages Frères, la Compagnie Coloniale, Dammann Frères, d’autres suivront. Plusieurs d’entre eux exportent aujourd’hui en Europe et jusqu’au Japon.

Exposition Unviverselle 1900

Aujourd'hui

Jusque dans les années 1970, c’est le thé noir qui domine la consommation en France, puis c’est un engouement pour les thés parfumés qui va perdurer jusqu’au début du XXI siècle. Aujourd’hui la tendance revient vers le thé vert nature, auquel on reconnait des vertus saines et naturelles.

  • FRAIS de port OFFERTs

    Le frais de port sont offerts à partir de 49€ d’achat dans toute la France  métropolitaine.

  • Tél : 06 03 28 24 44

    Contactez-nous pour toute question du lundi au vendredi de 10h00 à 18h00.

  • Sécurisé

    Site et paiement sécurisé

Actualités